fbpx

Article - Apprendre à s'alimenter sainement et naturellement

E-mail

Si manger sain peut paraître austère pour beaucoup, il s’agit surtout de retrouver le bon sens en matière d’alimentation. Et manger sain va bien au-delà de manger bio. 

Une alimentation saine peut s’appuyer sur plusieurs piliers :

Manger varié 

La réapparition des variétés anciennes de légumes et la diversité d’ingrédients disponibles invitent à la variété et la découverte culinaire. Il est parfois très étonnant de constater que l’on mange toujours la même chose : pâtes, riz, blé, pommes de terre ….N’hésitez pas à introduire dans votre alimentation de nouveaux ingrédients tels que la patate douce, la courge butternut, les algues, le sarrasin, le quinoa, etc …. Plus vous mangerez varié, plus votre corps sera nourri de précieux nutriments et aura moins tendance à développer des phénomènes allergiques. 

Manger local et de saison

De plus en plus de producteurs choisissent les circuits courts pour proposer leurs spécialités locales au sein d’associations comme les AMAP (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) par ex. Le réseau de ces associations s’étant fortement développé ces dernières années, il y a probablement une AMAP près de chez vous. Cela permet de créer des liens intéressants avec les producteurs locaux, d’avoir des conseils sur la façon de cuisiner tel ou tel aliment, et de se (ré)harmoniser avec la logique des saisons. Ici, vous ne trouverez probablement pas de fraises au mois de février, sans aucun goût …

Manger frais 

Il existe une véritable illusion sur la fraîcheur des ingrédients que nous consommons. A moins d’avoir son jardin en sortant de chez soi – le scénario idéal - les légumes disponibles en supermarché ont souvent déjà perdu une grande partie de leur intérêt nutritionnel, surtout si vous choisissez des aliments sous vide, déjà préparés comme les salades en sachet, ou si vous prenez des aliments en provenance d’un autre pays. Faire son marché une fois par semaine et prendre un temps pour organiser sa semaine culinaire est la meilleure façon de conserver la richesse nutritionnelle de vos aliments.

Manger végétal

Sans faire l’apologie du régime végétarien qui ne convient pas à tout le monde, il est primordial de réserver une part importante aux ingrédients végétaux dans notre assiette. Malgré le message « mangez 5 fruits et légumes / jour sur les écrans de télé ou sur les ondes radios, il est rare de consommer 5 fruits et légumes par jour. Et pourtant, les végétaux sont intéressants pour leur apport en fibres, dans le cas du diabète, d’une paresse digestive ou du cholestérol et pour leur apport en vitamines et minéraux pour équilibrer un terrain acidifié par le stress.

Une fois ces 4 piliers intégrés, il est temps de passer à la préparation culinaire et là, très souvent, il y a un souci.

Du temps de la génération d’après-guerre, la cuisine était un savoir-faire transmis de génération en génération. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

Les structures familiales ont changé, les femmes travaillent à plein temps, le nombre de familles monoparentales explosent, les missions professionnelles se font de plus en plus mobiles, il n’est plus tellement concevable de passer 2 heures chaque soir pour préparer le repas familial.

Si toutefois, vous n’avez pas le temps de préparer des plats « maison », vous pouvez vous appuyer sur de nouvelles applications mobiles pour connaître en un tour de main la qualité nutritionnelle d’une préparation. La dernière application téléchargeable, Yuka, vous permet de scanner le code barre d’un aliment et de connaître ainsi sa composition nutritionnelle, voire d’être orienté vers un produit plus sain.  Même si ces applications sont très pratiques et peuvent vous aider à réduire le temps passé dans les rayons des supermarchés, il est toujours intéressant de garder son bon sens, et de prendre du recul par rapport à toutes ces applications. Yuka, est ainsi construit selon le référentiel PNNS, et vous indiquera que l’huile d’olive est un produit gras – certes – mais ne vous indiquera pas forcément son intérêt en terme d’oméga 9 ou d’antioxydants.

Il existe aujourd’hui de plus en plus de cours, en ligne ou en présentiel, pour apprendre à cuisiner sainement et à s’organiser en cuisine. Prenez le temps de visiter les sites web de Valérie Cupillard, Catherine Piette, Benjamin Naturocoach, pour n’en citer que quelques-uns.

Comme la curiosité et la soif d’apprendre n’attendent pas le nombre des années, n’hésitez pas à partager vos explorations culinaires avec vos enfants et petits-enfants ! Il existe pour cela des magazines culinaires spécialisés pour les enfants, et de nombreuses propositions d’ateliers parents-enfants.

Enfin, n’oubliez pas que ce qui contribue à une bonne digestion n’est pas le seul fait des ingrédients présents dans votre assiette. Si vous vous disputez avec votre belle-mère autour d’une carotte bio, pas sûr que vous profiterez de tous ses apports nutritionnels. Même chose, si vous parlez des factures avec votre conjoint ou écoutez en boucle les informations anxiogènes à la télévision.

Le repas est un moment de convivialité à partager pour un maximum de bienfaits ! 

Patricia LERAY - Naturopathe, formatrice à l’IFSH 

Nos affiliés

L’IFSH est reconnu pour le sérieux et la qualité de ces formations

ifsh logo SPN
ifsh logo APNF
ifsh logo FFMBE
ifsh logo REFORMED
ifsh logo REFORMED
ifsh logo REFORMED

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.