Détox de printemps

E-mail

Le printemps est arrivé! Et s’il est courant de procéder au grand ménage de printemps dans notre maison ou d’emmener notre voiture au garage pour la vidange, il est encore assez rare d’avoir l’habitude de prévoir une détox pour notre corps

 Et pourtant…. Réveils difficiles, teint pâle, fatigue trainante, manque d’enthousiasme, réveils nocturnes entre 1h et 3h du matin… Autant de signes témoignant d’une, cet organe peu connu et surtout si discret.

L’objectif premier de la détox n’est pas de perdre du poids. Tout l’hiver, à l’image de l’ours qui hiberne, nous avons mangé plus gras pour faire face au froid. Les excès chocolatés et autres gourmandises ne sont pas très loin… Notre corps a besoin de s’alléger pour entrer dans l’énergie printanière et accompagner l’éclosion de nouveaux projets. 

La détox de printemps sera destinée à faciliter le travail du foie, organe très précieux dans la régulation hormonale, la détoxification des médicaments, l’équilibre du cholestérol et des triglycérides, réserve de glucides pour les muscles, centre de production des facteurs de coagulation, notamment.

Vous pourrez privilégier :

1.  Retrouvez la joie des grandes salades.

Vous pouvez garnir votre salade de pissenlit ou de mâche, avec du radis noir ou de l’artichaut. Les principes amers favoriseront la production de bile par le foie et la vésicule biliaire et encouragera les toxines à se diriger vers un émonctoire relais. Vous pouvez également ajouter des graines germées, bombes de nutriments pour retrouver de la vitalité et faciliter le travail des enzymes digestives.

2.  Prendre un jus de citron tiède chaque jour

Attention : Si les constitutions vitales peuvent se permettre de prendre ce jus à jeun dès le petit-déjeûner, attendez plutôt le milieu de l’après-midi si vous êtes de nature fragile. 

3.  Jus verts détox 

Si vous n’aimez pas le citron, vous pouvez intégrer des jus de légumes frais, à base de feuilles vertes : choux kale, épinards, pissenlit, céléri.

4.  Monodiète

La monodiète consiste à ne s’alimenter que d’une seule sorte d’aliments pendant un temps plus ou moins long. Le travail du système digestif est ainsi allégé. Le corps peut se concentrer plus facilement sur les réparations nécessaires. Vous pourrez choisir par exemple de faire une monodiète de carotte 2 jours par semaine : Jus de carotte le matin et à volonté pendant la journée, carottes rapées avec un filet de citron le midi, soupe de carottes/cumin le soir par exemple. L’idéal est de choisir un aliment pouvant se consommer sous plusieurs formes, cuit, cru, pour ne pas s’en lasser. Bien évidemment la monodiète de chocolat, même si elle peut être tentante, serait plutôt contre-productive.

5.  Plantes dépuratives en soutien du foie

Vous pourrez vous appuyer sur plusieurs plantes très intéressantes pour le détoxifier : le pissenlit, le radis noir, le romarin, l’artichaut, le fumeterre. Certaines plantes comme le chardon marie, le chrysanthellum et le desmodium auront également une action régénérante des cellules hépatiques, bien utile en cas de chimiothérapie, abus d’alcool ou surmédication.  Ces plantes peuvent se prendre sous forme liquide, à diluer ou en gélules.

6.  Reprendre l’activité en douceur

Même si les beaux jours se font encore timides, n’hésitez pas à reprendre l’activité physique à l’extérieur : promenade en forêt, marche nordique, reprise du running, vélo.

L’activité physique permet une activation émonctorielle globale tout en produisant des endorphines, hormones associées à la notion de plaisir.

7.  Le remède de grand-mère

Le foie est un travailleur infatigable. Il draine jusqu’à 1 litre de sang par minute. Une bouillotte sur le foie au coucher, en plus d’être très agréable, facilitera son travail.  Les capillaires sanguins ainsi dilatés, laisseront passer un plus grand volume de sang et par conséquent la détox sera plus efficace. 

Certes, avec votre bouillotte sur le foie, vous ressemblerez plutôt à Bridget Jones, la célibataire la plus connue du cinéma, que l’épouse sexy que votre mari attend de pied ferme, mais pour votre santé, point d’excuses !

Patricia LERAY, naturopathe et formatrice à l'IFSH

 

captcha 

Affiliations

ifsh logo SPN
ifsh logo APNF
ifsh logo FFMBE
ifsh logo REFORMED

Copyright Ifsh © 2018 - Mentions légales / CGV -